Randonnée pédestre en traversée ou en aller/retour selon l’option retenue à partir du village de Puyloubier jusqu’au sommet de la montagne Sainte Victoire

WE randonnée J2 : Montagne Sainte Victoire (1 010 m)

Date : lundi 18 avril 2022

  • Distance : 10 km (option 1) / 13 km (option 2)
  • Dénivelé : 700 m (option 1) / + 800 m et – 860 m (option 2)
  • Temps estimé : 05 h 00 (option 1) / 06 h 00 (option 2)
  • Niveau de difficulté : Moyen (option 1) / Sportif (option 2)
mai 2022
lun mar mer jeu ven sam dim
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

10 km (option 1) / 13 km (option 2)

700 m (option 1) / + 800 m et - 860 m (option 2)

5 h 00 (option 1) / 6 h 00 (option 2)

Moyen (option 1) / Sportif (option 2)

Belle randonnée sur l’un des plus hauts massifs de Provence. La montagne Sainte Victoire, située à l’est d’Aix-en-Provence, a une notoriété internationale en partie grâce à la soixantaine d’œuvres du peintre Paul Cézanne dont elle est l’objet. Le massif culmine au pic des Mouches (1 011 m), près de l’extrémité est de la chaîne, et non pas à la Croix de Provence (946 m), proche de l’extrémité ouest et visible d’Aix. La tradition locale associe le nom de Sainte-Victoire au souvenir de la grande victoire de Marius contre les Cimbres et les Teutons en 102 av. J.-C. dans les environs d’Aix, au cours d’une bataille dont l’emplacement exact n’est pas connu avec certitude. Or l’ancien nom attesté de la montagne, inchangé de nos jours en provençal, est « mont Venturi ».

Une bonne partie du massif de la Sainte Victoire est classé depuis 1983, mais, du 28 au 31 août 1989, un gigantesque incendie a ravagé la face sud sur 5 000 hectares. Du sommet de la « Croix de Provence » d’une hauteur de 19 mètres et inaugurée en 1875, belle vue à 360° jusqu’aux Alpes et au mont Ventoux. Rien que le Prieuré mérite quelques gouttes de sueur.

A noter également la présence de 2 lacs artificiels à l’ouest du massif de la Sainte Victoire. Entre 1850 et 1854 est construit le barrage Zola, du nom de l’initiateur du projet, François Zola (le père de l’écrivain et journaliste Émile Zola). Un autre barrage, le barrage du Bimont viendra compléter l’action du barrage Zola. Sa construction s’échelonnera de 1946 à 1951.

Déroulement de la journée :

Départ du village de Puyloubier (337 m) à partir du gite où nous logerons, par le GR 9 – Montée à l’oratoire de Malivert (776 m) – Ensuite, toujours par le GR 9, montée progressive jusqu’à atteindre le Bau Nègre (871 m) – Poursuite de notre marche le long de la crête et passage devant la grotte de la cheminée – Passage devant le gouffre de Garagaï de Cagouloup (971 m) puis arrivée au Pic des Mouches (1 011 m), point culminant de la journée et du massif de la Sainte Victoire – Après une pause panoramique, nous continuons notre marche sur le GR 9 jusqu’à la Brèche de Genty (928 m) – Pause Déjeuner – Après la pause déjeuner, 2 options pour revenir à notre point de départ :

Option 1 – Retour au village de Puyloubier par le même chemin qu’à l’aller

Option 2 – Poursuite de notre randonnée le long de la Crête via le GR 9 jusqu’au parking de l’Anchois via le col de Vauvenargues, le col de Subéroque, le baou des Vespres (1 010 m), la Croix de Provence (946 m), le Pas de l’Escalette et le Refuge Cézanne.

Pour plus d’informations, contactez nous.

Prochaines sorties